Cycler son système aquaponique sans poisson

Commencer à cycler votre système aquaponique est un processus simple si vous savez quoi rechercher et que vous avez une procédure à suivre. En un mot, vous ajoutez l’ammoniaque à votre environnement aquaponique et au fil du temps les bactéries de nitrification naturelles « trouvent » votre système, s’établissent, et procèdent à la conversion de l’ammoniaque toxique d’abord en nitrites puis en nitrates inoffensifs (sauf à forte dose).

Les poissons sont la source évidente de l’ammoniaque puisque leurs déjections sont le carburant qui alimente n’importe quel système aquaponique. Faites attention à ne pas avoir des taux de nitrates trop élevés car les poissons, lors de leur processus respiratoire, font passer l’ammoniaque dans leurs branchies et que celà peut les empoisonner à force. Idem pour les nitrites, si vous en avez trop au début du cyclage de votre eau, vous allez les asphyxier. Faîtes bien attention à bien vérifier que le cycle de l’azote est fait avant d’insérer vos poissons.

L’alternative s’appelle le cyclage sans poisson, c’est le fait de faire entrer l’ammoniaque dans votre système par d’autres moyens que des poissons. Cette technique a quelques avantages importants. Pour ma part je cycle à l’urine et sans poissons.

Schéma du cycle de l'aquaponie
Schéma du cycle de l’aquaponie

D’abord, il y a beaucoup moins d’effort impliqué (pour vous et les poissons) parce que vous n’essayez pas de maintenir quiconque vivant pendant le processus. Pour cette raison, vous serez beaucoup moins préoccupé par le pH puisque le pH doit seulement être maintenu dans une fourchette sans se soucier de la sécurité des poissons.

En second lieu, parce que vous pouvez élever la concentration en ammoniaque à un plus haut niveau, vous pouvez faire un cycle de votre système en beaucoup moins de temps (généralement 10 jours à 3 semaines contre 4 à 6 semaines si vous faites un cycle avec des poissons) et finir avec des bactéries plus robustes une fois le cycle terminé. Le but est de pouvoir intégrer les poissons rapidement et en même temps. C’est particulièrement salutaire pour ceux qui élèvent des poissons agressifs ou carnivores parce qu’ils sont moins susceptibles de s’attaquer si chacun est mis en réservoir en même temps.

Ce qui est génial c’est que vous pouvez surveiller avec précision combien d’ammoniaque est ajoutée à votre système pendant le cyclage sans poisson. Par exemple, si vous voyez que votre niveau d’ammoniaque est à 10 ppm mais que les nitrites ne sont pas toujours pas apparues, vous pouvez cessez d’ajouter l’ammoniaque pendant quelques jours et laisser les bactéries se développer. Vous ne pouvez pas faire ceci avec des poissons !

Il y a plusieurs manières d’ajouter l’ammoniaque à votre système, s’étendant de l’évident au légèrement bizarre. Je parlerai des avantages et inconvénients de chacun, et vous pouvez décider par vous-même ce qui vous semble le plus raisonnable.

Méthode 1: cycler avec de l’ammoniaque liquide.

On peut aussi l’appeler ammoniaque claire, ammoniaque pure, ammoniaque 100 %, ou hydroxyde d’ammonium pur. C’est le produit d’entretien qui sent sans doute le plus mauvais. Employez-le seulement si vous pouvez trouver la forme pure qui est fabriquée strictement à partir de l’ammoniaque (habituellement 5 – 10 % en poids) de l’eau. Évitez d’avoir recours à de l’ammoniaque lorsqu’il est mélangé avec n’importe quoi comme des parfums, des colorants, des savons, des agents tensio-actifs ou tous les autres additifs chimiques qui pourraient rendre votre eau toxique. Pour en avoir le coeur net, secouez la bouteille et si elle écume ou si elle n’énumère pas les ingrédients de sa composition ou n’indique pas « ammoniaque claire », « ammoniaque pure », « ammoniaque 100 % », ou « hydroxyde d’ammonium pur », laissez-le sur l’étagère et allez en acheter du pur. Essayez votre magasin de matériel local. Sinon, vous pouvez le commander en ligne.

Il est relativement peu coûteux et ce que vous n’employez pas pour faire un cycle de votre système aquaponique, vous pourrez l’utiliser pour nettoyer vos fenêtres ! De plus, vous connaissez exactement ce que vous vous ajoutez à votre système avec ce produit : ammoniaque et eau, rien de plus, rien de moins.

En revanche il peut être dur à trouver si vous n’avez pas un bon magasin de matériel tout près de chez vous. Je sais qu’il est indisponible dans certains pays depuis le 11 septembre car on peut fabriquer des explosifs avec ce produit.

Il faut ajouter entre 1 et 2 ppm d’ammoniaque pour lancer le cycle de son système (calculez pour obtenir le dosage de 1 à 2 mg/L).

Méthode 2: cycler avec du chlorure d’ammonium (ammoniaque cristallisée)

C’est le même principe qu’avec l’ammoniaque liquide mais vous pouvez trouver celui-ci dans des magasins d’aquariophilie, des magasins de savons, des magasins d’approvisionnement de photographie et des magasins spécialisés en produits chimiques. Puisqu’il est très concentré et en forme sèche, il est peu coûteux à envoyer par Internet.

 

Méthode 3: cycler avec de l’urine humaine

Certains appellent cette méthode « Humonia » ou « PeePonics ». L’urine humaine est réellement une excellente source d’ammoniaque comme les déjections de n’importe quel animal le seraient. Il est simplement plus facile de capturer l’urine humaine. Afin d’aller de l’urée à l’ammoniaque, vous devez la mettre dans une bouteille scellée pendant quelques semaines pour faire décanter votre urine.

Pouvez-vous juste uriner directement dans l’aquarium ? Bien sûr, mais le problème est que l’urine prendra un moment pour se convertir en ammoniaque et que vous n’aurez aucun moyen de savoir combien d’ammoniaque potentielle vous avez mis dedans. Les niveaux seront très bas et puis soudainement ils éclateront. Un souci final autour de « humonia » est qu’il peut y avoir des bactéries ou des germes dans votre appareil digestif qui pourraient être néfastes aux poissons et/ou aux bactéries de nitrification. Généralement la conversion en ammoniaque dans un récipient scellé détruira la plupart de ceux-ci. Cependant, l’approche de l’urine crée un environnement biologique plus complexe que les formes pures et synthétiques d’ammoniaque et présente ainsi un certain risque au processus de cyclage et à la santé de votre système. En règle générale, si vous êtes en bonne santé et que vous vous nourrissez sainement, vous pouvez uriner dans votre bassin les yeux fermés, sans penser à ces risques.

Certains n’osent pas avoir recours à cette méthode car il y a le facteur rebutant de devoir stocker l’urine jusqu’à ce qu’elle se convertisse en ammoniaque et la possibilité que des bactéries ou les germes néfastes de votre appareil digestif soient transmises à votre système aquaponique.

Autres méthodes de cyclage en aquaponie

Pendant que la chair animale se putréfie cela créé de l’ammoniaque. J’ai vu une suggestion sur un forum anglophone pour faire un cycle de votre système en utilisant les éventuels poissons morts de vos autres systèmes mais j’ai écarté ce concept qui me semblait trop bizarre et puis finalement un ami qui a un système aquaponique avec des tilapias m’a raconté la chose suivante. Alors qu’il examinait l’un de ses systèmes de tilapias qui avait un bon taux d’ammoniaque, même supérieur aux autres. Il a découvert qu’un poisson était mort dans le coin arrière du réservoir et qu’il n’avait pas flotté sur la surface. Il s’était alors décomposé sans qu’il ne le voit mais cela nous a permis de confirmer que la chair en putréfaction produisait bien de l’ammoniaque.

Le désavantage est que vous ne serez pas sûr de ne pas créer des problèmes parce que d’autres bactéries et composés chimiques seront dégagés pendant le processus de décomposition et qu’il y a une probabilité pour que vous intégriez quelque chose d’indésirable à votre système aquaponique. Sans compter la possibilité d’attirer des mouches ou d’autres insectes qui veulent aider à la décomposition. L’autre problème est qu’il sera très difficile de connaitre la quantité exacte d’ammoniaque qui entre dans votre système avec cette méthode.

Une fois la méthode choisie, comment faire?

Une fois que vous aurez choisi votre source d’ammoniaque, vous êtes prêt à commencer le processus de recyclage sans poisson. Suivez ces instructions simples:

  1. Ajoutez l’ammoniaque au réservoir un peu à la fois jusqu’à ce que vous obteniez une lecture de votre taux d’ammoniaque de 2 ppm.
  2. Enregistrez la quantité d’ammoniaque ajoutée dans l’étape 1, puis ajoutez cette quantité quotidiennement jusqu’à ce que les nitrites apparaissent à 0 ou 0,5 ppm.
  3. Une fois que les nitrites apparaissent, baissez la dose quotidienne d’ammoniaque à la moitié du volume original.
  4. Une fois que les nitrates apparaissent (5 – 10 ppm), et que les nitrites sont tombés à zéro, vous pouvez ajouter vos poissons.

On ne peut faire plus simple comme méthode !

6 réponses à “Cycler son système aquaponique sans poisson

  1. Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre article, très utile 🙂 !
    « 2.Enregistrez la quantité d’ammoniaque prise »
    On parle ici de quantité totale ? Ca fait beaucoup à ajouter tout les jours non ?

    1. Bonsoir, j’ai remplacé par « Enregistrez la quantité d’ammoniaque ajoutée dans l’étape 1, puis ajoutez cette quantité quotidiennement jusqu’à ce que les nitrites apparaissent à 0.5 ppm. » Qui est plus clair.

      On peut aussi ajouter beaucoup au début et plus rien ensuite. Le résultat est à peu près le même et la nature fait bien les choses 🙂

  2. Bonsoir et merci pour toutes ces informations, je suis au début du cyclage et j’ai mis pour 900l d’eau, 1/2l d’ammoniaque, du coup j’ai 8ppm depuis deux jours, dois je continuer à ajouter de l’ammoniaque ou dois je mettre un peu d’eau afin défaire baisser le taux?
    Par avance merci.
    aquaponiquement.

  3. Bonjour .
    Vous écrivez que l’ajout d’ammoniaque doit atteindre 5 ppm , n’est ce pas trop ? ,alors que d’autre préconise
    2 ppm .
    Qui a raison ?
    Merci de m’éclairer .

    Bonne journée .

  4. Bonjour .
    J’ai un gros souci .Voila bientôt 7 semaines que j’ai entamé le cycle de l’azote et le résultat des analyses est mauvais .L’ammoniaque est bien a 0 ppm ,mais les nitrites sont a plus de 1 ppm et les nitrates a 100/140 ppm .Malgré un changement de 1000 l d’eau a trois reprises ,aucune baisse de nitrites et de nitrates , je ne sait pas quoi faire ,changer encore une quantité d’eau ? remettre de l’ammoniaque don j’ai stoppé l’ajout il y a une semaine ? mais rajouter de l’ammoniaque ne va t’il pas faire monter encore davantage le taux de nitrites ? .
    Si vous pouvez répondre a ces questions je vous en serais super reconnaissant .
    Merci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *